Que la montagne ⛰️

Pic de Cagire depuis le Col de Menté

08 février 2020

En bref


En quelques mots

Un classique. Randonnée très accessible depuis Toulouse. Un panorama incroyable pour cette randonnée aux portes des Pyrénées. Pas de grande difficultés pour cette boucle entre forêt, crêtes et rochers.

En détails

A cette époque là, on m’avait dit que la neige pouvait nous ralentir. A part à deux endroits, rien à signaler ce jour là. Très belle rando. Vue panomarique quasiment tout du long. Début et fin de randonnée, en chemin forestier. C’est agréable.

Après le Col de Menté

En novembre dernier, je voulais emmener mes parents dans les Pyrénées, leur partager cette douceur de la randonnée du weekend à Toulouse. Nous sommes allés au Pic de l’Esacalette. Une belle petite rando. Mon père revenant de convalescence, le rythme était tranquille. En arrivant au col du Pas de l’âne, je leur propose : “on tire jusqu’au Cagire ?“. Négatif, l’après-midi était bien entamé, les genoux de mon père aussi. Tant pis, on commença alors la descente.

Première montée

Févrer 2020, je vais me le faire ce Pic ! Départ 8h30 de Toulouse, arrivée à 10h au col de Menté. La météo prévoit une couverture nuageuse dans l’après-midi puis de la pluie à 18h. Apriori, on a de la marge.

Le début commence tranquillement par un chemin forestier. Idéal pour se chauffer, sentir la température, et adapter son nombre de couches vestimentaires. Début de rando plaisant, petite vue sur la station du Mourtis. Pour un premier jour de vacances, ni la neige, ni les touristes ne sont au rendez-vous.

Panorama Pyrénées

Fin du chemin forestier, et première montée. Elle est sèche. On n’oublie pas : on marche à son rythme. Pas la peine de se cramer dès le début. Et puis, il suffit de s’arrêter, tourner la tête et profiter d’une vue incroyable, le temps de récupérer son souffle. Pensez à bien serrer à droite. Plusieurs chemins tirent un peu vers la gauche, mais sont vers la fin moins accessibles.

Pic d'Escalette

On arrive à un premier col. On distingue le Pic du Cagire : Objectif en vue ! Avant de continuer, petit détour par le Pic d’Escalette au sud. Arrivé à ce premier pic, petite pause hydratation, pâte à fruit, chocolat et thé. Séance photo obligatoire, évidemment.

Vers le Col du Pas de l'âne

Puis, on redescent. Direction : le col du Pas de l’âne. Cette partie débouche sur un versant nord. Qui dit nord, dit plus d’ombre, des températures plus basses et quelques légers passages glacés sur lesquels on avance prudemment. Sur la droite, on continue à admirer les Pyrénées, sur la gauche, c’est le plat pays de la Haute-Garonne.

Col

On arrive au Pas de l’âne. Il est midi. On file tout droit vers le Pic Poque. L’un d’entre nous nous dira de bien surveiller nos poches et nos sacs, car on arrive au pic pocket (ndlr : rire, au singulier). Malheureusement pour vous, je ne mentionne pas toute les blagues ici. Vous le savez l’altitude et le manque d’oxygène pouvant altérer nos capacité de discernement. J’ai à coeur de garder confidentiel nos propos et préserver la dignité de mes compagnons de marche.

Vers le Pique-Poque

Juste après le Pique-Poque, nous decidons de déjeuner. Il y a du vent bien frais et nous ne distinguons aucun endroit pour nous mettre à l’abri. Finalement, quelques mètres après le pic Poque, il y a un endroit à l’abri du vent. Pause-déj, sortez l’Opinel et la crème solaire. Il est 13h.

Face aux Pyrénées

On se réchauffe face aux Pyrénées. La vue est magnifique. Mon voisin de droite s’allonge. Je fais de même. Zzzz Zzzz Zzz Zzz. Ouah ! Je me réveille d’un coup. Un cauchemar et la peur de m’être assoupi trop longtemps me font redresser. Je me rassure en vérifiant l’heure. 13h40. Tous mes voisins ont encore les yeux clos. Allez, on se remet en chemin, le cagire doit être à 30-45min encore.

Pic de Cagire

Et bien 20 minutes plus tard, nous voilà sur le Pic de Cagire. On s’amuse avec son tournétoile (si vous savez à quoi cette chose sert, je suis preneur de l’info). Séance photo obligatoire, quelques lampées d’eau, une barre de céréales et encore des photos.

Retour depuis le Pic de Cagire

Il est 14h30 et on fait marche arrière pour retourner au col du pas de l’âne. Attention au moment de contourner le Pic Poque à ne pas trop tirer vers le bas. On s’est un peu écarté du sentier sans nous en rendre compte et le chemin est moins praticable.

Retour au Col du Pas de l'âne

Arrivé au col du Pas de l’âne, nous traversons une bande neigeuse, quelques cailloux et nous rentrons dans la forêt. On arrive ensuite à la Cabane de Larreix. D’ici, on retrouve le sentier forestier qui nous ramène au départ. Ces derniers kilométres sont d’autant plus savoureux que pour une raison que j’ignore, nous nous lâchons sur nos goûts musicaux. Je ne citerai pas de nom, mais le nom d’Alizée a été prononcé assez vite.

Des ânes

A côté de la voiture, deux ânes se baladent. La journée se termine. Il a fait beau tout du long. Ce n’est qu’en voiture que nous avons aperçu des nuages noirs, venant humidifier la zone.

C’était top ✌️.

En plus

  • Prendre votre voile pour pous envoler au premier col

Si vous avez des idées de rando dans la même zone, n’hésitez à les partager, je suis preneur d’aventures et de découvertes.

Que La Montagne. QLM.


©2019 - 2020 - Tous droits réservés -Built with ⛰️