Que la montagne ⛰️

Tuc des Pans

21 septembre 2019

En bref

  • 🥾 Activité : Randonnée Pédestre
  • 📅 Date : Septembre 2019
  • 🕔 Durée de marche : 5h30
  • 🥪 Pauses : 1h
  • 🗺️ Distance : 12.42km
  • 📈 D+ : 1250m
  • ⛰️ Altitude max/min : 1729m / 553m
  • 🏁 Difficulté : Moyenne 4/5
  • 🧭 Lien et trace GPS : https://www.visorando.com/randonnee-tuc-des-pans/

En quelques mots

A la frontière avant l’Espagne, une belle randonnée qui vous emmènera à travers forêt, grimpette, et crête. Après une montée bien raide, on savoure une vue incroyable sur les Pyrénées.

En détails

On traverse Fos pour se garer à la sortie de la ville, juste avant l’ancien poste frontière. Il est 9h15, et on démarre la randonnée. Qu’il fait bon pour cette randonnée de reprise après un été chaud (“été chaud”, n’est-ce pas un pléonasme en devenir ?).

Vue montagne

On rejoint rapidement la forêt. Le dénivelé commence doucement. Cela a le mérite de nous réchauffer. Assez rapidement, on se demande vers où aller. Nous sommes fin septembre et le sol est jonché de feuilles. Pas ficle de distinguer le moindre sentier là dedans. A défaut de la vue, on va se guider au GPS.

Dans la forêt

On progresse doucement. La pente est raide, le sol glisse, notre souffle est bruyant. On improvise des lacets pour diminuer le dénivelé et tenir le rythme. Nous ne sommes qu’au début. On se sépare pour augmenter les chances de trouver ce sentier. Mais rien n’y fait. Pas moyen de trouver ce fichu sentier qui est sur la carte. Bon de toute manière, il faut monter. Alors montons !

Dans la forêt

C’est dur. Les conversations ont laissé place au silence de la forêt. Il est 11h15, nous arrivons enfin sur plateau. Ouf ! Allez, une banane pour reprendre des forces !

Le plus dur est fait et on rejoint la crête. Face à nous les Pyrénées espagnoles. Tiens, il fait moins beau là bas. Nous continuons sur la crête où nous profitons de très beaux paysages. Un peu fatigués par cette montée, nous profitons d’un beau point de vue au soleil pour pique-niquer. Il est 12h.

Dans la forêt

Quel plaisir de déguster ses tomates cerises du jardin !

Quelques étirements et nous voilà repartir. Il est 12h45.

Dans la forêt

Nous croisons sur notre chemin plusieurs bornes frontières. Nous marchons en file indienne au dessus d’une souche. Je suis le dernier a passé. Apparemment des abeilles (ou insecte assimilé) ont choisi cet endroit comme habitat et nous venons de les déranger. Pour nous faire passer le message, elles envoient quelqu’un me piquer le mollet. En pleine discussions sur la série Black Mirror, un “AHHH” retenti ! La légende raconte que des espagnols plus bàs dans la vallée l’ont entendu.

Ca pique. Rien de grave. C’est pas cool. Allez, zou ! (Mais ça pique vraiment !)

Dans la forêt

Nous arrivons au Pic de la Goute. L’objectif est en vue. Seul problème : un marécage de fougères nous en sépare. Après quelques instants de réflexion, on choisit de bourriner : tout droit.

Dans la forêt

Nous arrivons au Tuc des Pans. J’aime les panoramas. Celui-ci est magnifique. Il est 13h45.

Dans la forêt

Puis nous commençons la descente. Tiens, c’est bizarre mes douleurs aux genoux commencent à revenir.

On arrive à une cabane de berger après laquelle on avance encore une fois au GPS. Mes genoux me lâchent. Je tombe. Hmmm, ce n’est vraiment pas agréable. Il reste 1000m de dénivelé à descendre. La descente va être longue (et douloureuse)… Mes compagnonnes et compagnons m’allègent de mon sac. Je m’appuie sur mes bâtons aussi fort que je sers les dents.

Dans la forêt

Le reste de la descente n’a été qu’endurance de la souffrance. Un léger répis et quelques étirement à une cabane me permettront de savourer 5 précieuses minutes sans douleur.

Dans la forêt

Le plaisir était complètement absent et l’envie de retrouver la voiture atteignait son paroxysme. Quelle est longue cette descente quand vos genoux ne veulent plus vous écouter !

Nous retrouvons la route, puis la voiture. Il est 17h15. C’est la libération ! Enfin. Près de là, la Garonne. Nous allons tremper nos jambes. Quel bonheur !

Dans la forêt

Merci encore à toute l’équipe de m’avoir aidé sur ce coup. Et nous avons profité du retour pour débriefer. Conclusion : l’idée d’appeler les secours ou de me laisser dans une cabane nous a TOUS traversée l’esprit :) . Il va falloir que je prenne ma revanche avec cette randonnée !

C’était douleureux mais c’était top ✌️.

En plus

  • N’oubliez des genoux en forme
  • Une application avec GPS et carte IGN

Si vous avez des idées de rando dans la même zone, n’hésitez à les partager, je suis preneur d’aventures et de découvertes.

Que La Montagne. QLM.


©2019 - 2020 - Tous droits réservés -Built with ⛰️